Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Communiqué de presse du cdH

Bruxelles, le 12 mai 2005

Plan de dispersion :
Que le gouvernement ne perde plus son temps à justifier
ses mauvaises décisions mais qu’il prenne enfin
les bonnes pour la santé et la sécurité des habitants

Pour le cdH, l’attitude du gouvernement fédéral, suite à la suspension par le Conseil d’Etat des modifications du 18 avril dernier au plan de dispersion de l’aéroport de Bruxelles-National, est une nouvelle gifle pour les habitants et méprise leur santé et leur sécurité.

Le Ministre de la Mobilité Renaat Landuyt préfère perdre son temps à justifier ses erreurs puisqu’il déclare que « le Conseil d’Etat estime que ces modifications signifient une concentration trop importante sur la Périphérie Est et que nous n’avons pas été en mesure d’étayer suffisamment les modifications apportées pour les week-ends » au lieu d’adopter enfin un plan qui tienne compte de tous les éléments objectifs (rapports d’experts, décisions de justice, …) respectant la santé et la sécurité des riverains.

Le gouvernement, en choisissant délibérément de s’attaquer à la forme et non au fond du problème, manque du plus élémentaire courage politique.

Or, après l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Bruxelles le 17 mars dernier, cette nouvelle décision juridictionnelle souligne sans équivoque les vices fondamentaux, systématiquement dénoncés par le cdH, du plan de dispersion : la piste 02/20 n’offre pas les garanties suffisantes sur le plan de la sécurité, le vent arrière sur la piste 02/20 ne peut être supérieur à 0 nœud en atterrissage et en décollage. Cette piste ne peut être utilisée autrement que de manière tout à fait exceptionnelle, lorsque l’usage des deux pistes principales (07/25 L et R) est rendu impossible par les conditions météorologiques ou en raison de travaux.

Puisque le Ministre Landuyt semble éprouver des difficultés persistantes à établir un plan selon des critères objectifs et qui tient compte du droit égal de chaque riverain, qu’il soit flamand ou francophone, au respect de ses droits, le cdH demande qu’à tout le moins en attendant on en revienne au plan de 1999 et il déposera une résolution au Parlement en ce sens la semaine prochaine.

Pour tous renseignements complémentaires :
Alain Raviart (GSM : 0474/610.810).

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>