Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

Avertissement très clair des pilotes : Zaventem risque de se retrouver sur la liste noire des aéroports dangereux par l'attribution d'une étoile noire pour insécurité

Les associations de riverains de Bruxelles - Wake-Up Kraainem, Awacss-Wezembeek et UBCNA-BUTV - soutiennent les associations belges ( BeCA ) et internationales ( IFALPA - Fédération Internationale des associations de pilotes de ligne ) qui dénoncent l'insécurité et les dangers à Bruxelles-National dans l'organisation du trafic aérien et du choix contre-nature des pistes suite aux décisions politiques de dispersion des nuisances prises dans le cadre du Plan de Bert Anciaux.

Les pilotes dénoncent, à raison, les graves atteintes à la sécurité de la navigation aérienne et les risques accrus d'accidents aériens engendrés depuis l'instauration de la politique de dispersion et d'utilisation irrationnelle des pistes à l'aéroport de Bruxelles-National.

Les pilotes menacent d'inscrire Zaventem sur la liste noire des aéroports internationaux, et de lui décerner une étoile noire d'aéroport dangereux. Par le passé, l'aéroport d'Hong-Kong a reçu ce label peu envieux et les autorités locales ont été contraintes de fermer l'aéroport dangereux et d'en construire un nouveau, Oslo suite à une telle menace a du réaménager certaines pistes parce que celles de l'ancien aéroport étaient beaucoup trop petites et que leur dénivellation était trop importante.

Il faut cesser de jouer avec la sécurité : le Plan Anciaux est dangereux, et les avis des pilotes, les seuls professionnels de ce dossier, ne sont jamais pris en compte, c'est inacceptable.

Les marges de sécurité sont clairement entamées dans le Plan Anciaux par une utilisation illogique des pistes 02/20, en imposant des pistes plus courtes et moins bien équipées comme la 02/20 par brouillard ou mauvaise visibilité, uniquement dans le seul but d'assurer une politique de dispersion.

En imposant, à certaines périodes du jour et de la nuit, d'utiliser les pistes 02/20 sans plus trop tenir compte des vents dominants ni des conditions météorologiques, les autorités politiques de Belgique portent gravement atteinte à la sécurité du trafic aérien à Zaventem. La piste secondaire alternative 02/20 n'a pas les mêmes propriétés techniques et physiques que les pistes 07/25; et la piste 02/20 a toujours été une piste de dépannage moins bien orientée dans le sens des vents dominants et moins bien équipée.

Les associations soutiennent que les 3 pistes de Zaventem ne sont absolument pas comparables entre elles.

La piste diagonale 02/20 doit rester une piste alternative secondaire de dépannage pour les raisons suivantes évidentes de sécurité :

  • piste 02/20 est la plus courte de toutes ( 2.984 mètres seulement contre 3.638 mètres pour la 25R/07L )
  • piste 02/20 est seulement de catégorie 1 au niveau de l'équipement d'atterrissage aux instruments ILS par mauvaise condition de visibilité ( pas d'utilisation en dessous des minima de visibilité jusqu'à 800 mètres et de plafond jusqu'à 200 pieds !!! ) , alors que les pistes 25 sont de catégories 3 avec utilisation quasi-permanente avec des minima de visibilité de piste jusqu'à 150 mètres sans limitation de plafond
  • piste 02/20 est en pente descendante pour les atterrissages dans le sens 02 et en pente ascendante dans le sens des décollages 20 avec une différence de niveau de 77 pieds
  • piste 02/20 présente des obstacles en fin de piste
  • piste 02/20 n'est pas équipée de sorties pour avions à grandes vitesses contrairement à la piste 25 R
  • piste 02/20 n'est pas pourvue d'aires de dégagement à ses extrémités
  • piste 02/20 se termine par un dangereux ravin en son extrémité sud, le tunnel ferroviaire et la ligne TGV
  • piste 02/20 ne survole pas des zones "non aedificandi" contrairement aux pistes 25 à l'atterrissage
  • piste 02/20 croise toujours les autres pistes lors d'utilisations conjointes, alors que les pistes 25 sont parallèles et ne se croisent jamais
  • piste 02/20 ne devrait être utilisée qu'avec une norme de 0 noeud de vent arrière nuit et jour tant à l'atterrissage qu'au décollage, ce qui n'est pas du tout le cas, la norme de vent variant jour et nuit !
  • piste 02/20 ne permet pas à tous les avions gros porteurs de décoller sans que les marges de sécurité ne soient pas consommées, les performances de certains avions font que la distance réduite de décollage ne permet pas des décollages avec une longueur de piste suffisante de sécurité

Le Plan de Dispersion de Bert Anciaux a imposé des utilisations dangereuses de pistes qui se croisent :

  • 02 à l'atterrissage avec 07 droite au décollage
  • 02 à l'atterrissage avec 07 gauche au décollage
  • 20 au décollage avec 25 gauche à l'atterrissage
  • 20 au décollage avec 25 droite à l'atterrissage
  • 20 à l'atterrissage avec 07 droite au décollage

On a même pu observer depuis la mise en route du Plan Anciaux, les curieuses utilisations suivantes de pistes au cours de la même période :

  • décollages 07 droite suivis d'atterrissages 25 gauche sur la même piste, en un quart d'heure, des atterrissages et décollages qui peuvent se croiser
  • on passe en dix minutes d'atterrissages 02 en décollages 20 ( comme ce mardi 18 octobre à minuit )
  • utilisation des pistes 02 et 20 avec du dangereux vent arrière ( comme hier soir )
  • obligation pour les gros porteurs de décoller en piste 20 avec une distance réduite depuis l'intersection B1 soit sur une distance de seulement 2.647 mètres
  • obligation d'atterrir avec du brouillard sur la piste 02 ( comme dimanche dernier ) au motif que le plan de dispersion ne prévoit pas d'utiliser la piste 25 droite vers le noordrand avant 17 heures

Les pilotes ont tout à fait raison : le Plan de Dispersion à Bruxelles-National est dangereux et met gravement en jeu la sécurité et des pilotes et des populations survolées.

En sous-estimant ces aspects de sécurité, le Ministre Landuyt prend une lourde responsabilité. Plusieurs avertissements ont déjà été exprimés par les pilotes ( voir rapport IFALPA Plan Anciaux Unsafe joint en annexe ), et prétendre que c'est uniquement pour leur confort que les pilotes préfèrent utiliser la piste 25 plutôt que la courte et dangereuse piste 02/20 est une marque de mépris à l'égard des pilotes de la part du Ministre Landuyt.

Les associations exigent que le seul et unique critère qui doit régler l'organisation du trafic aérien à Zaventem et décider du choix des pistes en service doit être exclusivement la SECURITE et rien d'autre. Les règles élémentaires de l'aviation doivent déterminer le choix des pistes : l'intensité et l'orientation des vents dominants, et les niveaux d'équipement des pistes.

Les pistes 25 ont été construites dans le sens des vents dominants, leur longueur et leur meilleur équipement les prédestinent historiquement à accueillir la majorité du trafic aérien.

Toute utilisation excessive, illicite et abusive de la piste alternative 02/20 a déjà été condamnée plusieurs fois par la justice. Tout plan qui prévoit, de jour comme de nuit, des utilisations obligatoires des pistes 02/20 est contraire aux principes élémentaires des vents dominants dans l'aviation et est donc DANGEREUX.

La piste 02/20 est une piste alternative secondaire de dépannage à n'utiliser que :

  • par fort vent de nord dans le sens 02
  • par fort vend de sud dans le sens 20
  • lors de fermeture ou d'indisponibilité des autres pistes pour cause de travaux

Cessons de jouer avec la sécurité, non au dangereux plan de dispersion, oui aux positions des pilotes qui sont encore les seuls vrais professionnels du dossier.

En cas d'accident aérien à Zaventem, tous les politiques chercheront à s'exonérer de leur responsabilité, et feront endosser injustement la cause d'un éventuel accident uniquement aux pilotes, cela nous ne le voulons pas et nous ne l'accepterons jamais !

Pour toute information complémentaire :

Kraainem - Wake-Up Kraainem : Jacques COOMANS 0477.66.21.87 / 02.731.48.20
Wezembeek-Oppem - AWACSS : Frédéric PETIT 0475.87.37.98
Woluwe-Saint-Pierre - UBCNA : Jacques VANDENHAUTE 0476.47.50.65

Cette communication des associations est totalement indépendante de l'association des pilotes belges BeCA, toutefois il vous est loisible de recouper l'avis des pilotes en contactant la BeCA au numéro 02.245.34.50

Version française (> [NL])

Avertissement très clair des pilotes : Zaventem risque de se retrouver sur la liste noire des aéroports dangereux par l'attribution d'une étoile noire pour insécurité

Les associations de riverains de Bruxelles - Wake-Up Kraainem, Awacss-Wezembeek et UBCNA-BUTV - soutiennent les associations belges ( BeCA ) et internationales ( IFALPA - Fédération Internationale des associations de pilotes de ligne ) qui dénoncent l'insécurité et les dangers à Bruxelles-National dans l'organisation du trafic aérien et du choix contre-nature des pistes suite aux décisions politiques de dispersion des nuisances prises dans le cadre du Plan de Bert Anciaux.

Les pilotes dénoncent, à raison, les graves atteintes à la sécurité de la navigation aérienne et les risques accrus d'accidents aériens engendrés depuis l'instauration de la politique de dispersion et d'utilisation irrationnelle des pistes à l'aéroport de Bruxelles-National.

Les pilotes menacent d'inscrire Zaventem sur la liste noire des aéroports internationaux, et de lui décerner une étoile noire d'aéroport dangereux. Par le passé, l'aéroport d'Hong-Kong a reçu ce label peu envieux et les autorités locales ont été contraintes de fermer l'aéroport dangereux et d'en construire un nouveau, Oslo suite à une telle menace a du réaménager certaines pistes parce que celles de l'ancien aéroport étaient beaucoup trop petites et que leur dénivellation était trop importante.

Il faut cesser de jouer avec la sécurité : le Plan Anciaux est dangereux, et les avis des pilotes, les seuls professionnels de ce dossier, ne sont jamais pris en compte, c'est inacceptable.

Les marges de sécurité sont clairement entamées dans le Plan Anciaux par une utilisation illogique des pistes 02/20, en imposant des pistes plus courtes et moins bien équipées comme la 02/20 par brouillard ou mauvaise visibilité, uniquement dans le seul but d'assurer une politique de dispersion.

En imposant, à certaines périodes du jour et de la nuit, d'utiliser les pistes 02/20 sans plus trop tenir compte des vents dominants ni des conditions météorologiques, les autorités politiques de Belgique portent gravement atteinte à la sécurité du trafic aérien à Zaventem. La piste secondaire alternative 02/20 n'a pas les mêmes propriétés techniques et physiques que les pistes 07/25; et la piste 02/20 a toujours été une piste de dépannage moins bien orientée dans le sens des vents dominants et moins bien équipée.

Les associations soutiennent que les 3 pistes de Zaventem ne sont absolument pas comparables entre elles.

La piste diagonale 02/20 doit rester une piste alternative secondaire de dépannage pour les raisons suivantes évidentes de sécurité :

  • piste 02/20 est la plus courte de toutes ( 2.984 mètres seulement contre 3.638 mètres pour la 25R/07L )
  • piste 02/20 est seulement de catégorie 1 au niveau de l'équipement d'atterrissage aux instruments ILS par mauvaise condition de visibilité ( pas d'utilisation en dessous des minima de visibilité jusqu'à 800 mètres et de plafond jusqu'à 200 pieds !!! ) , alors que les pistes 25 sont de catégories 3 avec utilisation quasi-permanente avec des minima de visibilité de piste jusqu'à 150 mètres sans limitation de plafond
  • piste 02/20 est en pente descendante pour les atterrissages dans le sens 02 et en pente ascendante dans le sens des décollages 20 avec une différence de niveau de 77 pieds
  • piste 02/20 présente des obstacles en fin de piste
  • piste 02/20 n'est pas équipée de sorties pour avions à grandes vitesses contrairement à la piste 25 R
  • piste 02/20 n'est pas pourvue d'aires de dégagement à ses extrémités
  • piste 02/20 se termine par un dangereux ravin en son extrémité sud, le tunnel ferroviaire et la ligne TGV
  • piste 02/20 ne survole pas des zones "non aedificandi" contrairement aux pistes 25 à l'atterrissage
  • piste 02/20 croise toujours les autres pistes lors d'utilisations conjointes, alors que les pistes 25 sont parallèles et ne se croisent jamais
  • piste 02/20 ne devrait être utilisée qu'avec une norme de 0 noeud de vent arrière nuit et jour tant à l'atterrissage qu'au décollage, ce qui n'est pas du tout le cas, la norme de vent variant jour et nuit !
  • piste 02/20 ne permet pas à tous les avions gros porteurs de décoller sans que les marges de sécurité ne soient pas consommées, les performances de certains avions font que la distance réduite de décollage ne permet pas des décollages avec une longueur de piste suffisante de sécurité

Le Plan de Dispersion de Bert Anciaux a imposé des utilisations dangereuses de pistes qui se croisent :

  • 02 à l'atterrissage avec 07 droite au décollage
  • 02 à l'atterrissage avec 07 gauche au décollage
  • 20 au décollage avec 25 gauche à l'atterrissage
  • 20 au décollage avec 25 droite à l'atterrissage
  • 20 à l'atterrissage avec 07 droite au décollage

On a même pu observer depuis la mise en route du Plan Anciaux, les curieuses utilisations suivantes de pistes au cours de la même période :

  • décollages 07 droite suivis d'atterrissages 25 gauche sur la même piste, en un quart d'heure, des atterrissages et décollages qui peuvent se croiser
  • on passe en dix minutes d'atterrissages 02 en décollages 20 ( comme ce mardi 18 octobre à minuit )
  • utilisation des pistes 02 et 20 avec du dangereux vent arrière ( comme hier soir )
  • obligation pour les gros porteurs de décoller en piste 20 avec une distance réduite depuis l'intersection B1 soit sur une distance de seulement 2.647 mètres
  • obligation d'atterrir avec du brouillard sur la piste 02 ( comme dimanche dernier ) au motif que le plan de dispersion ne prévoit pas d'utiliser la piste 25 droite vers le noordrand avant 17 heures

Les pilotes ont tout à fait raison : le Plan de Dispersion à Bruxelles-National est dangereux et met gravement en jeu la sécurité et des pilotes et des populations survolées.

En sous-estimant ces aspects de sécurité, le Ministre Landuyt prend une lourde responsabilité. Plusieurs avertissements ont déjà été exprimés par les pilotes ( voir rapport IFALPA Plan Anciaux Unsafe joint en annexe ), et prétendre que c'est uniquement pour leur confort que les pilotes préfèrent utiliser la piste 25 plutôt que la courte et dangereuse piste 02/20 est une marque de mépris à l'égard des pilotes de la part du Ministre Landuyt.

Les associations exigent que le seul et unique critère qui doit régler l'organisation du trafic aérien à Zaventem et décider du choix des pistes en service doit être exclusivement la SECURITE et rien d'autre. Les règles élémentaires de l'aviation doivent déterminer le choix des pistes : l'intensité et l'orientation des vents dominants, et les niveaux d'équipement des pistes.

Les pistes 25 ont été construites dans le sens des vents dominants, leur longueur et leur meilleur équipement les prédestinent historiquement à accueillir la majorité du trafic aérien.

Toute utilisation excessive, illicite et abusive de la piste alternative 02/20 a déjà été condamnée plusieurs fois par la justice. Tout plan qui prévoit, de jour comme de nuit, des utilisations obligatoires des pistes 02/20 est contraire aux principes élémentaires des vents dominants dans l'aviation et est donc DANGEREUX.

La piste 02/20 est une piste alternative secondaire de dépannage à n'utiliser que :

  • par fort vent de nord dans le sens 02
  • par fort vend de sud dans le sens 20
  • lors de fermeture ou d'indisponibilité des autres pistes pour cause de travaux

Cessons de jouer avec la sécurité, non au dangereux plan de dispersion, oui aux positions des pilotes qui sont encore les seuls vrais professionnels du dossier.

En cas d'accident aérien à Zaventem, tous les politiques chercheront à s'exonérer de leur responsabilité, et feront endosser injustement la cause d'un éventuel accident uniquement aux pilotes, cela nous ne le voulons pas et nous ne l'accepterons jamais !

Pour toute information complémentaire :

Kraainem - Wake-Up Kraainem : Jacques COOMANS 0477.66.21.87 / 02.731.48.20
Wezembeek-Oppem - AWACSS : Frédéric PETIT 0475.87.37.98
Woluwe-Saint-Pierre - UBCNA : Jacques VANDENHAUTE 0476.47.50.65

Cette communication des associations est totalement indépendante de l'association des pilotes belges BeCA, toutefois il vous est loisible de recouper l'avis des pilotes en contactant la BeCA au numéro 02.245.34.50

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>