Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

Communiqué de presse commun des 3 associations de Bruxelles et de sa périphérie- Est
AWACSS Wezembeek, Wake-Up Kraainem et UBCNA-BUTV

Seule la sécurité aérienne et la sécurité des zones survolées sont à prendre en considération prioritaire, avant toute question environnementale, politique, linguistique ou communautaire, dans l'organisation des vols depuis l'aéroport de Bruxelles-National. Oui à un aéroport à condition que son exploitation aéronautique soit sans danger et sécurisante, seule condition aussi pour garantir les 20.000 emplois occupés à Zaventem.

Les 3 associations exigent que les utilisations de pistes et de routes soient SECURISANTES et SANS DANGER aussi bien pour la sécurité du transport aérien, des avions, des passagers, de l'emploi aéroportuaire et aussi des personnes survolées.

Le critère de SECURITE doit être le premier souci PRIORITAIRE de tous les négociateurs. Ce qui veut dire que les exigences des pilotes doivent être respectées, à savoir ne PLUS utiliser DANGEREUSEMENT et à tout moment la courte et dangereuse piste secondaire 02/20 qui ne doit PAS faire partie d'un Plan de répartition équitable.

De même, les autres utilisations dangereuses de pistes qui se croisent ( 20 + 25 R, 20 + 25 L et décollages à l'africaine intensifs sur la piste 25 L avec manoeuvre de retournement sur la piste même ou conflits entre route du Ring et du Canal ) doivent cesser immédiatement.

La piste 02/20 ne peut plus être mise en service systématiquement pour effectuer de la dispersion, mais doit retrouver son utilisation historique de toujours : une piste secondaire qui est moins bien équipée et qui est donc alternative devant servir à du dépannage UNIQUEMENT

Enfin, les 3 associations se réjouissent d'avoir entendu les propos du Ministre Leterme, qui a enfin confirmé qu'il fallait arriver à une répartition équitable des nuisances, ce qui sous-entend bien que la situation actuelle est inéquitable, et que contrairement à l'accord du gouvernement fédéral qui parle bien de répartition, Bert Anciaux a mis en route le 3 décembre 2003 un plan de dispersion qui est inéquitable, plan qui est toujours temporaire et soumis à évaluation sur base d'un cadastre du bruit. Le plan actuel de Bert Anciaux ne correspond pas du tout à une répartition équitable, et est un plan de concentration inéquitable sur l'Oostrand.

Tant que la sécurité du trafic aérien, des pilotes, des passagers, des personnes travaillant à l'aéroport et des riverains par une utilisation sans conflit et sûre des pistes qui sont les plus longues et qui ont été construites spécialement pour absorber la majorité du trafic ( comme les deux pistes 25 ) ne sera pas enfin effectuée, les 3 associations ne soutiendront jamais toute proposition dangereuse qui représente une atteinte à leur sécurité.

Les 3 associations rappelent qu'en cas d'accident aérien ce seront toujours et avant tout les pilotes d'avions et les contrôleurs aériens ( les seuls professionnels de l'aviation que l'on ne consulte jamais dans les négociations ) qui pourraient être trop facilement désignés comme coupables. Toute personne qui aurait incité à l'utilisation de pistes dangereuses, de procédures risquées, ou de routes aériennes conflictuelles doit savoir que sa responsabilité individuelle sera poursuivie par nos 3 associations.

Oui à la sécurité, Non à l'utilisation de pistes dangereuses comme la 02/20 !

Wake-Up Kraainem
Awacss-Wezembeek
UBCNA-BUTV

Pour toute information complémentaire :

Peggy CORTOIS ( NL + FR ) : 0475.23.14.71
Frederic PETIT ( FR + NL ) : 0475.87.37.98

Version française (> [NL])

Communiqué de presse commun des 3 associations de Bruxelles et de sa périphérie- Est
AWACSS Wezembeek, Wake-Up Kraainem et UBCNA-BUTV

Seule la sécurité aérienne et la sécurité des zones survolées sont à prendre en considération prioritaire, avant toute question environnementale, politique, linguistique ou communautaire, dans l'organisation des vols depuis l'aéroport de Bruxelles-National. Oui à un aéroport à condition que son exploitation aéronautique soit sans danger et sécurisante, seule condition aussi pour garantir les 20.000 emplois occupés à Zaventem.

Les 3 associations exigent que les utilisations de pistes et de routes soient SECURISANTES et SANS DANGER aussi bien pour la sécurité du transport aérien, des avions, des passagers, de l'emploi aéroportuaire et aussi des personnes survolées.

Le critère de SECURITE doit être le premier souci PRIORITAIRE de tous les négociateurs. Ce qui veut dire que les exigences des pilotes doivent être respectées, à savoir ne PLUS utiliser DANGEREUSEMENT et à tout moment la courte et dangereuse piste secondaire 02/20 qui ne doit PAS faire partie d'un Plan de répartition équitable.

De même, les autres utilisations dangereuses de pistes qui se croisent ( 20 + 25 R, 20 + 25 L et décollages à l'africaine intensifs sur la piste 25 L avec manoeuvre de retournement sur la piste même ou conflits entre route du Ring et du Canal ) doivent cesser immédiatement.

La piste 02/20 ne peut plus être mise en service systématiquement pour effectuer de la dispersion, mais doit retrouver son utilisation historique de toujours : une piste secondaire qui est moins bien équipée et qui est donc alternative devant servir à du dépannage UNIQUEMENT

Enfin, les 3 associations se réjouissent d'avoir entendu les propos du Ministre Leterme, qui a enfin confirmé qu'il fallait arriver à une répartition équitable des nuisances, ce qui sous-entend bien que la situation actuelle est inéquitable, et que contrairement à l'accord du gouvernement fédéral qui parle bien de répartition, Bert Anciaux a mis en route le 3 décembre 2003 un plan de dispersion qui est inéquitable, plan qui est toujours temporaire et soumis à évaluation sur base d'un cadastre du bruit. Le plan actuel de Bert Anciaux ne correspond pas du tout à une répartition équitable, et est un plan de concentration inéquitable sur l'Oostrand.

Tant que la sécurité du trafic aérien, des pilotes, des passagers, des personnes travaillant à l'aéroport et des riverains par une utilisation sans conflit et sûre des pistes qui sont les plus longues et qui ont été construites spécialement pour absorber la majorité du trafic ( comme les deux pistes 25 ) ne sera pas enfin effectuée, les 3 associations ne soutiendront jamais toute proposition dangereuse qui représente une atteinte à leur sécurité.

Les 3 associations rappelent qu'en cas d'accident aérien ce seront toujours et avant tout les pilotes d'avions et les contrôleurs aériens ( les seuls professionnels de l'aviation que l'on ne consulte jamais dans les négociations ) qui pourraient être trop facilement désignés comme coupables. Toute personne qui aurait incité à l'utilisation de pistes dangereuses, de procédures risquées, ou de routes aériennes conflictuelles doit savoir que sa responsabilité individuelle sera poursuivie par nos 3 associations.

Oui à la sécurité, Non à l'utilisation de pistes dangereuses comme la 02/20 !

Wake-Up Kraainem
Awacss-Wezembeek
UBCNA-BUTV

Pour toute information complémentaire :

Peggy CORTOIS ( NL + FR ) : 0475.23.14.71
Frederic PETIT ( FR + NL ) : 0475.87.37.98

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>