Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

8 Groupes d'action regroupant des victimes de Zaventem condamnent le nouveau permis environnemental de BIAC

Huit groupes d'action regroupant des victimes de l'aéroport de Zaventem (liste ci-dessous) condamnent le nouveau permis d'environnement accordé à BIAC, exploitant de l'aéroport. Il ressort du Communiqué de Presse que vient de publier la Députation Permanente du Brabant Flamand que les doléances des habitants des environs n'ont aucunement été prises en considération. Les milliers de lettres de protestation sont totalement ignorées par la Députation Permanente.

Ce permis est un outrage aux droits fondamentaux des habitants environnants. Les comités d'action feront en tous cas appel de cette décision malheureuse.

Il ressort du communiqué de presse de la Députation Permanente que le permis n'impose aucune nouvelle restriction. De même, alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que seuls les avions les plus silencieux soient autorisés à voler de nuit, aucune réduction de la production de bruit la nuit n'est prévue (le QC autorisé reste de 12). Si à première vue rien n'est changé au plafond de 25.000 vols de nuit annuels, il est cependant prévu de le revoir en fonction des négociations avec DHL. Ce qui revient de facto à donner carte blanche aux opérateurs de nuit, alors que les habitants avaient exigé une réduction de ce nombre de mouvements !

Avec ce permis d'environnement qui aurait pu être rédigé par BIAC elle-même, la Députation Permanente se soucie apparemment davantage du développement de l'aéroport que des conséquences en matière d'environnement et de santé. Biac se voit en effet "imposer" l'obligation d'investir en ILS supplémentaires (Instrument Landings Systems), et d'achever le taxiway de la piste 25L. Tout cela implique sans équivoque une forte augmentation des nuisances pour les communes concernées.

Nous apprenons avec stupéfaction que les règles du plan de dispersion sont reprises dans le permis, alors que le 6 juin dernier encore des milliers de citoyens avaient exprimé leur mécontentement lors d'une manifestation à la Bourse. Encore une démonstration de mépris pour les aspirations des habitants.

Les groupes d'action déplorent que ce permis soit accordé pour 20 ans : au cours d'une aussi longue période, le progrès technique aurait périodiquement rendue possible l'imposition de contraintes plus strictes. Uns occasion manquée !

En outre le permis ne prévoit aucune restriction en ce qui concerne les vols diurnes.

Conclusion : la Députation Permanente a mal travaillé en ne tenant aucun compte des doléances de habitants de la région, qui sont déjà lourdement pénalisées. Elle fait l'impasse sur les problèmes de santé et veut ignorer les centaines de morts et les milliers de malades que provoquent les vols de nuit.

Les huit comités d'action :

AWACSS v.z.w.(Wezembeek-Oppem) www.awacss.be
BRUXELLES AIR LIBRE BRUSSEL v.z.w. www.bruairlibre.be
UBCNA/BUTV www.ubcna.be
DECIBEL 25L(Kortenberg) www.decibel25l.be
STERREBEEK 2000 v.z.w. www.sterrebeek2000.be
WAKE UP KRAAINEM www.wakeupkraainem.be
WAKKER TERVUREN mail: wakkertervuren@vt4.net
Actiecomité Zonezes (Steenokkerzeel) www.zonezes.be

Perscontact : Peter-Paul Struycken, Tel 0486-690903
Contact Presse : Maurice Seewald, Tel 0497-022337

Version française (> [NL])

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

8 Groupes d'action regroupant des victimes de Zaventem condamnent le nouveau permis environnemental de BIAC

Huit groupes d'action regroupant des victimes de l'aéroport de Zaventem (liste ci-dessous) condamnent le nouveau permis d'environnement accordé à BIAC, exploitant de l'aéroport. Il ressort du Communiqué de Presse que vient de publier la Députation Permanente du Brabant Flamand que les doléances des habitants des environs n'ont aucunement été prises en considération. Les milliers de lettres de protestation sont totalement ignorées par la Députation Permanente.

Ce permis est un outrage aux droits fondamentaux des habitants environnants. Les comités d'action feront en tous cas appel de cette décision malheureuse.

Il ressort du communiqué de presse de la Députation Permanente que le permis n'impose aucune nouvelle restriction. De même, alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que seuls les avions les plus silencieux soient autorisés à voler de nuit, aucune réduction de la production de bruit la nuit n'est prévue (le QC autorisé reste de 12). Si à première vue rien n'est changé au plafond de 25.000 vols de nuit annuels, il est cependant prévu de le revoir en fonction des négociations avec DHL. Ce qui revient de facto à donner carte blanche aux opérateurs de nuit, alors que les habitants avaient exigé une réduction de ce nombre de mouvements !

Avec ce permis d'environnement qui aurait pu être rédigé par BIAC elle-même, la Députation Permanente se soucie apparemment davantage du développement de l'aéroport que des conséquences en matière d'environnement et de santé. Biac se voit en effet "imposer" l'obligation d'investir en ILS supplémentaires (Instrument Landings Systems), et d'achever le taxiway de la piste 25L. Tout cela implique sans équivoque une forte augmentation des nuisances pour les communes concernées.

Nous apprenons avec stupéfaction que les règles du plan de dispersion sont reprises dans le permis, alors que le 6 juin dernier encore des milliers de citoyens avaient exprimé leur mécontentement lors d'une manifestation à la Bourse. Encore une démonstration de mépris pour les aspirations des habitants.

Les groupes d'action déplorent que ce permis soit accordé pour 20 ans : au cours d'une aussi longue période, le progrès technique aurait périodiquement rendue possible l'imposition de contraintes plus strictes. Uns occasion manquée !

En outre le permis ne prévoit aucune restriction en ce qui concerne les vols diurnes.

Conclusion : la Députation Permanente a mal travaillé en ne tenant aucun compte des doléances de habitants de la région, qui sont déjà lourdement pénalisées. Elle fait l'impasse sur les problèmes de santé et veut ignorer les centaines de morts et les milliers de malades que provoquent les vols de nuit.

Les huit comités d'action :

AWACSS v.z.w.(Wezembeek-Oppem) www.awacss.be
BRUXELLES AIR LIBRE BRUSSEL v.z.w. www.bruairlibre.be
UBCNA/BUTV www.ubcna.be
DECIBEL 25L(Kortenberg) www.decibel25l.be
STERREBEEK 2000 v.z.w. www.sterrebeek2000.be
WAKE UP KRAAINEM www.wakeupkraainem.be
WAKKER TERVUREN mail: wakkertervuren@vt4.net
Actiecomité Zonezes (Steenokkerzeel) www.zonezes.be

Perscontact : Peter-Paul Struycken, Tel 0486-690903
Contact Presse : Maurice Seewald, Tel 0497-022337

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>