Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

Communiqué de Presse de l'Union Belge Contre les Avions
Vendredi 1er octobre 2004

Où est l'évaluation attendue du Plan Anciaux ?????

L'Union Belge Contre les Nuisances des Avions, par la voix de son Président, le Bourgmestre Jacques VANDENHAUTE, rappelle que la décision du Conseil des Ministres du 3 décembre 2003 instaurant le Plan Anciaux précisait bien que le Gouvernement marquait son accord sur le régime d'un plan de dispersion pour les vols de jour et de nuit à Bruxelles-National, décision à considérer comme "un régime provisoire qui sera réexaminé après évaluation complète et validation du cadastre de bruit sur une période suffisamment longue".

Le Conseil des Ministres du 16 janvier 2004 a confirmé la réalisation d'une dispersion équitable des nuisances sonores relatives aux vols nocturnes et diurnes pour l'aéroport de Bruxelles-National "compte tenu que les décisions sont provisoires et qu'elles seront à nouveau débattues après une évaluation et une validation du cadastre du bruit".

Le Ministre de la Mobilité LANDUYT a répété que l'évaluation du Plan Anciaux serait terminée au plus tard avant le 30 septembre 2004. Nous sommes le 1er octobre 2004 et nous n'avons rien vu venir, ni évaluation, ni cadastre du bruit.

L'UBCNA exige que l'évaluation du Plan Anciaux soit réalisée immédiatement, si tel n'était pas le cas le Ministre LANDUYT doit assumer l'échec de son prédécesseur Anciaux. Une évaluation est-elle nécessaire pour se rendre compte que le Plan Anciaux est un ECHEC, et qu'il doit être purement et simplement ABANDONNE et RETIRE ? Il est évident que le Plan Anciaux doit être retiré et déchiré !

Le Ministre Vandelanotte a déclaré hier que DHL n'est pas correct et que "le plan de dispersion devrait être revu. Le gouvernement s'y est engagé. Ce plan n'est pas satisfaisant pour tout le monde. On doit avoir un cadastre du bruif fiable. On l'élabore".

Le Premier Ministre a déclaré au Parlement que la mise en service du Plan Anciaux a engendré un fort accroissement des nuisances dans l'Oostrand, et qu'avec plus de 51 % des survols, cette région est trop exposée. Que la concentration et la fréquence des atterrissages à basse altitude sur la piste 02 posait un énorme problème, et que les routes de survol de l'oostrand devaient être revues pour éviter le survol des centres des villages. Tout le monde en conclut que le Plan Anciaux est un grave échec !

La dispersion n'est PAS une bonne solution. Une étude sur l'isolation à Bruxelles et dans le Noordrand fait état d'une estimation d'1.5 milliard d'euros pour l'isolation des maisons, les frais de santé suite à l'extension de DHL oscilleraient entre 400 et 800.000 millions d'euros supplémentaires, et le taux d'absentéisme des travailleurs des zones survolées augmenterait de 2.8 Les investissements du public et de BIAC seraient de 165 millions d'euros, soit au pire un total de 2 milliards 465 millions d'euros pour la venue de DHL à Zaventem et 1.400 emplois créés, la facture est LOURDE.

L'UBCNA exige :

  • que le Plan Anciaux soit annulé et abandonné
  • que les décisions d'Anciaux sur les composantes de vent soient annulées, et qu'on en revienne aux valeurs qui ont régulé le trafic aérien pendant plus de 30 ans, sans aucun problème, à savoir 8 noeuds minimum de vent arrière pour la seule piste préférentielle 25
  • que toute utilisation abusive des pistes 02 et 20 cesse, et que ces pistes ne puissent plus être mises en service systématiquement dans le cadre d'un système préférentiel d'usage des pistes pour raison environnementale
  • que Biac, Belgocontrol, l'aéronautique et le Gouvernement cessent de jouer avec la sécurité du trafic aérien et de mettre en danger les riverains de l'aéroport en utilisant contre les vents la courte et dangereuse piste 02/20. Les conclusions de l'étude de sécurité AAC sur les composantes de vent sont claires, la piste 02/20 est moins bien équipée, plus dangereuse et sa configuration ne permet pas une utilisation intensive, elle doit rester une piste secondaire de DEPANNAGE !!!
  • que les routes aériennes de jour et de nuit ne survolent que des zones à faible densité de population, en reprenant par exemple les routes optimalisées établies par le professeur KAMPHUIS qui évitaient tout survol de zones urbanisées, des villes, des hôpitaux et des grands centres habités.
  • que des efforts considérables soient faits sur les types d'avions autorisés à voler à Bruxelles, en diminuant drastiquement les limites de QUOTA COUNT de JOUR comme de NUIT pour que chaque citoyen, de Flandre, de Bruxelles, de Wallonie, flamand, bruxellois ou francophone, puisse bénéficier du droit au repos et à la tranquillité. Les avions survolent tout le monde, et ce sont eux qui génèrent le bruit, et pas les conflits communautaires, donc il faut encore plus s'attaquer à restreindre les types d'avions autorisés à décoller et combattre tous les vieux coucous bruyants, polluants et dangereux.

L'UBCNA oblige le gouvernement à travailler, et à arrêter les souffrances dont sont injustement victimes tous les riverains survolés par les affres de l'inefficace et discriminatoire plan de dispersion Anciaux.

Tant la Flandre que Bruxelles sont survolées, les chiffres n'ont aucune importance, on ne doit pas faire de hit-parade du plus survolé, ce qui importe c'est de réduire drastiquement l'impact de tous les survols par des meilleures routes, des avions plus silencieux et moins polluants, des procédures de survol des zones agricoles, industrielles, d'équipement ( routes, autoroutes, canaux) ou inhabitées moins gênantes dans le respect de chaque individu quelle que soit la langue qu'il parle ou la communauté à laquelle il appartient !

Jacques VANDENHAUTE

Bourgmestre - Président de l'UBCNA

Avenue du Haras, 100
B - 1150 BRUXELLES
TEL : + 32.2.773.05.36 - FAX : + 32.2.770.94.19
E-Mail : ubcna@woluwe1150.irisnet et vplenevaux@woluwe1150.irisnet.be
Web : www.ubcna.be ou www.butv.be

Version française (> [NL])

Communiqué de Presse de l'Union Belge Contre les Avions
Vendredi 1er octobre 2004

Où est l'évaluation attendue du Plan Anciaux ?????

L'Union Belge Contre les Nuisances des Avions, par la voix de son Président, le Bourgmestre Jacques VANDENHAUTE, rappelle que la décision du Conseil des Ministres du 3 décembre 2003 instaurant le Plan Anciaux précisait bien que le Gouvernement marquait son accord sur le régime d'un plan de dispersion pour les vols de jour et de nuit à Bruxelles-National, décision à considérer comme "un régime provisoire qui sera réexaminé après évaluation complète et validation du cadastre de bruit sur une période suffisamment longue".

Le Conseil des Ministres du 16 janvier 2004 a confirmé la réalisation d'une dispersion équitable des nuisances sonores relatives aux vols nocturnes et diurnes pour l'aéroport de Bruxelles-National "compte tenu que les décisions sont provisoires et qu'elles seront à nouveau débattues après une évaluation et une validation du cadastre du bruit".

Le Ministre de la Mobilité LANDUYT a répété que l'évaluation du Plan Anciaux serait terminée au plus tard avant le 30 septembre 2004. Nous sommes le 1er octobre 2004 et nous n'avons rien vu venir, ni évaluation, ni cadastre du bruit.

L'UBCNA exige que l'évaluation du Plan Anciaux soit réalisée immédiatement, si tel n'était pas le cas le Ministre LANDUYT doit assumer l'échec de son prédécesseur Anciaux. Une évaluation est-elle nécessaire pour se rendre compte que le Plan Anciaux est un ECHEC, et qu'il doit être purement et simplement ABANDONNE et RETIRE ? Il est évident que le Plan Anciaux doit être retiré et déchiré !

Le Ministre Vandelanotte a déclaré hier que DHL n'est pas correct et que "le plan de dispersion devrait être revu. Le gouvernement s'y est engagé. Ce plan n'est pas satisfaisant pour tout le monde. On doit avoir un cadastre du bruif fiable. On l'élabore".

Le Premier Ministre a déclaré au Parlement que la mise en service du Plan Anciaux a engendré un fort accroissement des nuisances dans l'Oostrand, et qu'avec plus de 51 % des survols, cette région est trop exposée. Que la concentration et la fréquence des atterrissages à basse altitude sur la piste 02 posait un énorme problème, et que les routes de survol de l'oostrand devaient être revues pour éviter le survol des centres des villages. Tout le monde en conclut que le Plan Anciaux est un grave échec !

La dispersion n'est PAS une bonne solution. Une étude sur l'isolation à Bruxelles et dans le Noordrand fait état d'une estimation d'1.5 milliard d'euros pour l'isolation des maisons, les frais de santé suite à l'extension de DHL oscilleraient entre 400 et 800.000 millions d'euros supplémentaires, et le taux d'absentéisme des travailleurs des zones survolées augmenterait de 2.8 Les investissements du public et de BIAC seraient de 165 millions d'euros, soit au pire un total de 2 milliards 465 millions d'euros pour la venue de DHL à Zaventem et 1.400 emplois créés, la facture est LOURDE.

L'UBCNA exige :

  • que le Plan Anciaux soit annulé et abandonné
  • que les décisions d'Anciaux sur les composantes de vent soient annulées, et qu'on en revienne aux valeurs qui ont régulé le trafic aérien pendant plus de 30 ans, sans aucun problème, à savoir 8 noeuds minimum de vent arrière pour la seule piste préférentielle 25
  • que toute utilisation abusive des pistes 02 et 20 cesse, et que ces pistes ne puissent plus être mises en service systématiquement dans le cadre d'un système préférentiel d'usage des pistes pour raison environnementale
  • que Biac, Belgocontrol, l'aéronautique et le Gouvernement cessent de jouer avec la sécurité du trafic aérien et de mettre en danger les riverains de l'aéroport en utilisant contre les vents la courte et dangereuse piste 02/20. Les conclusions de l'étude de sécurité AAC sur les composantes de vent sont claires, la piste 02/20 est moins bien équipée, plus dangereuse et sa configuration ne permet pas une utilisation intensive, elle doit rester une piste secondaire de DEPANNAGE !!!
  • que les routes aériennes de jour et de nuit ne survolent que des zones à faible densité de population, en reprenant par exemple les routes optimalisées établies par le professeur KAMPHUIS qui évitaient tout survol de zones urbanisées, des villes, des hôpitaux et des grands centres habités.
  • que des efforts considérables soient faits sur les types d'avions autorisés à voler à Bruxelles, en diminuant drastiquement les limites de QUOTA COUNT de JOUR comme de NUIT pour que chaque citoyen, de Flandre, de Bruxelles, de Wallonie, flamand, bruxellois ou francophone, puisse bénéficier du droit au repos et à la tranquillité. Les avions survolent tout le monde, et ce sont eux qui génèrent le bruit, et pas les conflits communautaires, donc il faut encore plus s'attaquer à restreindre les types d'avions autorisés à décoller et combattre tous les vieux coucous bruyants, polluants et dangereux.

L'UBCNA oblige le gouvernement à travailler, et à arrêter les souffrances dont sont injustement victimes tous les riverains survolés par les affres de l'inefficace et discriminatoire plan de dispersion Anciaux.

Tant la Flandre que Bruxelles sont survolées, les chiffres n'ont aucune importance, on ne doit pas faire de hit-parade du plus survolé, ce qui importe c'est de réduire drastiquement l'impact de tous les survols par des meilleures routes, des avions plus silencieux et moins polluants, des procédures de survol des zones agricoles, industrielles, d'équipement ( routes, autoroutes, canaux) ou inhabitées moins gênantes dans le respect de chaque individu quelle que soit la langue qu'il parle ou la communauté à laquelle il appartient !

Jacques VANDENHAUTE

Bourgmestre - Président de l'UBCNA

Avenue du Haras, 100
B - 1150 BRUXELLES
TEL : + 32.2.773.05.36 - FAX : + 32.2.770.94.19
E-Mail : ubcna@woluwe1150.irisnet et vplenevaux@woluwe1150.irisnet.be
Web : www.ubcna.be ou www.butv.be
Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>