Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

UBCNA - Union Belge Contre les Nuisances des Avions

Communiqué de Presse de l'UBCNA du dimanche 17 avril 2005

L'Etat belge n'envisage toujours pas de respecter l'arrêt de la Cour d'Appel à 9 jours du début des astreintes

La plus importante association belge de défense des riverains d'aéroports, l'Union Belge Contre les Nuisances des Avions ( asbl UBCNA-BUTV vzw ), dénonce avec force le fait que l'Etat belge n'a toujours donné aucune instruction ni pris la moindre décision à moins de 9 jours du début des astreintes financières dans le jugement de la Cour d'Appel du 17 mars 2005 interdisant l'utilisation excessive, illicite et abusive de la piste d'atterrissage 02 dans le cadre du Plan de Dispersion d'Anciaux et Landuyt.

Cet arrêt de la Cour d'Appel était exécutable directement au prononcé de l'Arrêt, mais les astreintes financières en infraction au dispositif du jugement ( 25.000 euros par atterrissage illicite avec un plafond de 1.250.000 euros ) ne débutent qu'à dater du 40ème jour calendrier suivant la notification du jugement exécutée le 18 mars 2005, soit à partir du 27 avril 2005.

L'UBCNA stigmatise la non-chalance de l'Etat belge et du Ministre Renaat Landuyt, lesquels ont déjà été condamnés en première instance le 14 décembre 2004 à retirer toute utilisation de la piste d'atterrissage 02 de tout plan, jugement confirmé en Appel par la Cour d'Appel de Bruxelles le 17 mars 2005. Cela fait 4 ( quatre ) mois que le Gouvernement Fédéral et le Ministre Landuyt savent qu'ils devront retirer la piste 02 de tout schéma d'exploitation préférentiel sans tenir compte des vents dominants;

Cela fait 4 mois que l'Etat belge n'a pas examiné cette question. Tout comme pour le dossier DHL on va encore tenter de prendre une mauvaise solution à la dernière minute, à savoir pénaliser l'est de Bruxelles en leur imposant des décollages par la même piste mais dans l'autre sens ( 20 ) et en supprimant les atterrissages en 02.

En guise de provocation, les centaines de milliers de riverains de l'est de Bruxelles et de sa périphérie ( Waterloo, Braîne-l'Alleud, La Hulpe, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Wezembeek-Oppem, Crainhem et Sterrebeek ) ont eu encore droit sans aucune justification et sans aucun vent à plus de 20 heures non-stop d'utilisation intensive de la piste d'atterrissage 02 soit 250 atterrissages ce samedi 16 avril 2005 ainsi que ce dimanche 17 avril 2005, en totale infraction avec l'arrêt de la Cour d'Appel. De plus, les pistes 02 et 20 moins bien équipées que les pistes 25 ont été mises en service pendant ce weekend avec une visibilité très réduite, ce qui augmentait encore le danger d'accident vu que la piste 02/20 n'est pas équipée d'un système de guidage ILS par condition de brouillard important !

Plus de 3.000 plaintes ont été adressées au cours de ce weekend au Service de Médiation de l'Aéroport, soit en un weekend plus que l'ensemble de toutes les plaintes examinées pour toutes les années 2002 et 2003, que le Ministre Landuyt arrête de marteler que ce dossier ne concerne que moins de 200 riverains.

Des plaintes tant en français qu'en néerlandais, venant tant de Bruxelles que de Flandre ou de Wallonie, qui prouvent qu'à part 20 excités rabiques du Noordrand soutenus par le Vlaams Blok et qui restent les seuls demandeurs d'un Plan de Dispersion, tout le monde, absolument tout le monde est CONTRE le principe de la Dispersion, que ce soit l'Oostkant, l'Oostrand, Bruxelles, Huldenberg, le Westrand ou encore La Hulpe, Waterloo, Kortenberg, Erps-Kwerps, Bertem ou Sterrebeek !

L'UBCNA rappelle que l'Etat belge et le Ministre Landuyt doivent cesser l'utilisation provisoire de la piste 02 à l'atterrissage telle qu'elle résulte de l'application du Plan Anciaux, et que de ce fait le piste d'atterrissage 02 doit retrouver les conditions d'utilisation qui étaient en vigueur au 27 février 2004 : soit une piste alternative de dépannage utilisable uniquement en fonction de l'orientation et l'intensité du vent, et rien de plus. Il en découle que les normes de vent doivent être modifiées, et que les valeurs d'avant le Plan de Dispersion doivent être réappliquées IMMEDIATEMENT.

En cas où des astreintes seraient dues pour non respect du jugement, le Premier Ministre et le Ministre Landuyt endosseront inévitablement toute cette responsabilité, faute de n'avoir dicté aucun principe élementaire de précaution ou de prudence afin de prévenir toute utilisation excessive, illicite et abusive de la piste 02.

L'UBCNA stigmatise le laxisme de l'aéronautique qui n'intervient pas dans ce dossier et qui par une complaisance malsaine laisse décoller chaque dimanche, au mépris de la sécurité des populations survolées, des avions très gros porteurs lourdement chargés depuis la piste alternative la plus courte, qui est en pente avec un vent arrière important.

L'UBCNA adresse un très net avertissement au Premier Ministre, au Ministre Landuyt, au Président du Ministère des Communications Michel Damar et au Directeur de l'Aéronautique Erik Van Nuffel sur le fait que leur responsabilité personnelle et individuelle serait irrémédiablement engagée et poursuivie en cas d'accident aérien se produisant sur les pistes alternatives de dépannage 02 ou 20 dans des conditions d'utilisation totalement injustifiées ou avec un vent arrière trop important, ou par utilisation d'avions gros porteurs trop chargés.

Il est inacceptable que pour de basses raisons politiques, soit ne pas survoler les diverses maisons de la dynastie des frères et soeurs de la grande famille Anciaux, on fasse prendre des risques aux avions, et que l'on ne respecte plus le principe élementaire de l'aviation : toujours atterrir ou décoller face au vent.

L'exploitation d'un aéroport international comme Bruxelles est un dossier purement technique qu'il faut laisser entre les mains des pilotes, des opérateurs aériens et des professionnels de l'aviation. Il est inacceptable que l'on décide des utilisations de pistes ou des trajectoires des routes aériennes sans consulter les pilotes et les experts aéronautiques en Belgique, et en prenant uniquement en considération des critères purement politiques, communautaires, linguistiques et régionaux, à savoir des décisinos purement hypocrites et discriminatoires : ne plus survoler absolument le Noordrand ( peuplé par Chabert, Anciaux, Dehaene ) et tout concentrer sur l'est de Bruxelles du fait que cette région est plus densément peuplée par des francophones.

Vit-on encore en Belgique dans un Etat de Droit ? Les arrêts de la Cour d'Appel et les autres décisions de justice doivent être respectés et appliqués !

Au cas où Landuyt n'appliquerait pas TOTALEMENT l'Arrêt de la Cour d'Appel donc en retirant toute utilisation programmée de la piste 02 selon un calendrier ET en rehaussant les normes de vent sur la piste, il est INEVITABLE que des astreintes importantes seraient réclamées rapidement par les riverains et que LANDUYT N'AURAIT QUE COMME SEULE PORTE DE SORTIE DE DEMISSIONNER !!!

Jacques VANDENHAUTE
Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre
Sénateur honoraire
Président
François van HOOBROUCK
Bourgmestre de Wezembeek-Oppem
Vice-Président de l'asbl UBCNA - BUTV vzw
Avenue du Haras, 100
B - 1150 BRUXELLES
TEL : + 32.2.773.05.36 - FAX : + 32.2.770.94.19
E-Mail : ubcna@woluwe1150.irisnet et vplenevaux@woluwe1150.irisnet.be
Web : www.ubcna.be ou www.butv.be

Version française (> [NL])

UBCNA - Union Belge Contre les Nuisances des Avions

Communiqué de Presse de l'UBCNA du dimanche 17 avril 2005

L'Etat belge n'envisage toujours pas de respecter l'arrêt de la Cour d'Appel à 9 jours du début des astreintes

La plus importante association belge de défense des riverains d'aéroports, l'Union Belge Contre les Nuisances des Avions ( asbl UBCNA-BUTV vzw ), dénonce avec force le fait que l'Etat belge n'a toujours donné aucune instruction ni pris la moindre décision à moins de 9 jours du début des astreintes financières dans le jugement de la Cour d'Appel du 17 mars 2005 interdisant l'utilisation excessive, illicite et abusive de la piste d'atterrissage 02 dans le cadre du Plan de Dispersion d'Anciaux et Landuyt.

Cet arrêt de la Cour d'Appel était exécutable directement au prononcé de l'Arrêt, mais les astreintes financières en infraction au dispositif du jugement ( 25.000 euros par atterrissage illicite avec un plafond de 1.250.000 euros ) ne débutent qu'à dater du 40ème jour calendrier suivant la notification du jugement exécutée le 18 mars 2005, soit à partir du 27 avril 2005.

L'UBCNA stigmatise la non-chalance de l'Etat belge et du Ministre Renaat Landuyt, lesquels ont déjà été condamnés en première instance le 14 décembre 2004 à retirer toute utilisation de la piste d'atterrissage 02 de tout plan, jugement confirmé en Appel par la Cour d'Appel de Bruxelles le 17 mars 2005. Cela fait 4 ( quatre ) mois que le Gouvernement Fédéral et le Ministre Landuyt savent qu'ils devront retirer la piste 02 de tout schéma d'exploitation préférentiel sans tenir compte des vents dominants;

Cela fait 4 mois que l'Etat belge n'a pas examiné cette question. Tout comme pour le dossier DHL on va encore tenter de prendre une mauvaise solution à la dernière minute, à savoir pénaliser l'est de Bruxelles en leur imposant des décollages par la même piste mais dans l'autre sens ( 20 ) et en supprimant les atterrissages en 02.

En guise de provocation, les centaines de milliers de riverains de l'est de Bruxelles et de sa périphérie ( Waterloo, Braîne-l'Alleud, La Hulpe, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Wezembeek-Oppem, Crainhem et Sterrebeek ) ont eu encore droit sans aucune justification et sans aucun vent à plus de 20 heures non-stop d'utilisation intensive de la piste d'atterrissage 02 soit 250 atterrissages ce samedi 16 avril 2005 ainsi que ce dimanche 17 avril 2005, en totale infraction avec l'arrêt de la Cour d'Appel. De plus, les pistes 02 et 20 moins bien équipées que les pistes 25 ont été mises en service pendant ce weekend avec une visibilité très réduite, ce qui augmentait encore le danger d'accident vu que la piste 02/20 n'est pas équipée d'un système de guidage ILS par condition de brouillard important !

Plus de 3.000 plaintes ont été adressées au cours de ce weekend au Service de Médiation de l'Aéroport, soit en un weekend plus que l'ensemble de toutes les plaintes examinées pour toutes les années 2002 et 2003, que le Ministre Landuyt arrête de marteler que ce dossier ne concerne que moins de 200 riverains.

Des plaintes tant en français qu'en néerlandais, venant tant de Bruxelles que de Flandre ou de Wallonie, qui prouvent qu'à part 20 excités rabiques du Noordrand soutenus par le Vlaams Blok et qui restent les seuls demandeurs d'un Plan de Dispersion, tout le monde, absolument tout le monde est CONTRE le principe de la Dispersion, que ce soit l'Oostkant, l'Oostrand, Bruxelles, Huldenberg, le Westrand ou encore La Hulpe, Waterloo, Kortenberg, Erps-Kwerps, Bertem ou Sterrebeek !

L'UBCNA rappelle que l'Etat belge et le Ministre Landuyt doivent cesser l'utilisation provisoire de la piste 02 à l'atterrissage telle qu'elle résulte de l'application du Plan Anciaux, et que de ce fait le piste d'atterrissage 02 doit retrouver les conditions d'utilisation qui étaient en vigueur au 27 février 2004 : soit une piste alternative de dépannage utilisable uniquement en fonction de l'orientation et l'intensité du vent, et rien de plus. Il en découle que les normes de vent doivent être modifiées, et que les valeurs d'avant le Plan de Dispersion doivent être réappliquées IMMEDIATEMENT.

En cas où des astreintes seraient dues pour non respect du jugement, le Premier Ministre et le Ministre Landuyt endosseront inévitablement toute cette responsabilité, faute de n'avoir dicté aucun principe élementaire de précaution ou de prudence afin de prévenir toute utilisation excessive, illicite et abusive de la piste 02.

L'UBCNA stigmatise le laxisme de l'aéronautique qui n'intervient pas dans ce dossier et qui par une complaisance malsaine laisse décoller chaque dimanche, au mépris de la sécurité des populations survolées, des avions très gros porteurs lourdement chargés depuis la piste alternative la plus courte, qui est en pente avec un vent arrière important.

L'UBCNA adresse un très net avertissement au Premier Ministre, au Ministre Landuyt, au Président du Ministère des Communications Michel Damar et au Directeur de l'Aéronautique Erik Van Nuffel sur le fait que leur responsabilité personnelle et individuelle serait irrémédiablement engagée et poursuivie en cas d'accident aérien se produisant sur les pistes alternatives de dépannage 02 ou 20 dans des conditions d'utilisation totalement injustifiées ou avec un vent arrière trop important, ou par utilisation d'avions gros porteurs trop chargés.

Il est inacceptable que pour de basses raisons politiques, soit ne pas survoler les diverses maisons de la dynastie des frères et soeurs de la grande famille Anciaux, on fasse prendre des risques aux avions, et que l'on ne respecte plus le principe élementaire de l'aviation : toujours atterrir ou décoller face au vent.

L'exploitation d'un aéroport international comme Bruxelles est un dossier purement technique qu'il faut laisser entre les mains des pilotes, des opérateurs aériens et des professionnels de l'aviation. Il est inacceptable que l'on décide des utilisations de pistes ou des trajectoires des routes aériennes sans consulter les pilotes et les experts aéronautiques en Belgique, et en prenant uniquement en considération des critères purement politiques, communautaires, linguistiques et régionaux, à savoir des décisinos purement hypocrites et discriminatoires : ne plus survoler absolument le Noordrand ( peuplé par Chabert, Anciaux, Dehaene ) et tout concentrer sur l'est de Bruxelles du fait que cette région est plus densément peuplée par des francophones.

Vit-on encore en Belgique dans un Etat de Droit ? Les arrêts de la Cour d'Appel et les autres décisions de justice doivent être respectés et appliqués !

Au cas où Landuyt n'appliquerait pas TOTALEMENT l'Arrêt de la Cour d'Appel donc en retirant toute utilisation programmée de la piste 02 selon un calendrier ET en rehaussant les normes de vent sur la piste, il est INEVITABLE que des astreintes importantes seraient réclamées rapidement par les riverains et que LANDUYT N'AURAIT QUE COMME SEULE PORTE DE SORTIE DE DEMISSIONNER !!!

Jacques VANDENHAUTE
Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre
Sénateur honoraire
Président
François van HOOBROUCK
Bourgmestre de Wezembeek-Oppem
Vice-Président de l'asbl UBCNA - BUTV vzw
Avenue du Haras, 100
B - 1150 BRUXELLES
TEL : + 32.2.773.05.36 - FAX : + 32.2.770.94.19
E-Mail : ubcna@woluwe1150.irisnet et vplenevaux@woluwe1150.irisnet.be
Web : www.ubcna.be ou www.butv.be

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>