Wake Up Kraainem

Actualités
Actualités
Actualités
Actions juridiques
sonomètre
Sonomètre
vents
Vents
plaintes
Plaintes
liens
Liens
inscription
Inscription
> Nederlands
NewNewNewNewNewNewNewNew  
AccueilActionsEvénementsCommuniquésPlaintesSonomètreLiensInscription  

Nederlandse versie (> [FR])

UBCNA Union Belge Contre les Nuisances des Avions

NON, le nombre de riverains victimes des nuisances de Zaventem ne diminue pas, que du contraire

L'UBCNA a pris connaissance, avec stupéfaction, des affirmations subjectives de Brussels Airport prétendant que le nombre de victimes des nuisances sonores de l'exploitation de Bruxelles-National aurait diminué au cours de l'année 2008.

Cette affirmation n'est pas scientifique, et repose uniquement sur une extrapolation basée sur de simples calculs issus d'une méthodologie qui ne se base pas sur les niveaux de bruit effectivement endurés par les riverains de l'aéroport. Le laboratoire Acoustique de la KUL utilise un modèle mathématique qui se base sur les niveaux de bruit théoriques des avions, et qui n'effectue pas de corrélation avec le réseau de sonomètres de la région de Bruxelles-Capitale. D'ailleurs le cadastre du bruit réalisé par la KUL pour Brussels Airport donne des résultats diamétralement opposés au cadastre du bruit officiellement réalisé par Bruxelles-Environnement pour le compte du Gouvernement bruxellois.

Il est curieux de constater que selon Brussels Airport et la KUL, seuls les riverains de Zaventem, Machelen et Evere seraient fortement survolés, alors qu'il faut constater que :

  • le riverain d'Evere ne se trouve sous aucune route de vol de nuit
  • le riverain d'Haren, situé avant celui d'Evere, est totalement passé aux oubliettes
  • à la vitesse où vont les choses, selon la KUL il n'y aura bientôt plus aucun riverain fortement survolé
  • Zaventem-Village n'est jamais survolée de jour, uniquement la seule nuit du samedi au dimanche avec très peu d'avions
  • tous les riverains situés sous les pistes 02 et 20 sont tout simplement ignorés et n'existent pas alors qu'une modification conséquente de l'utilisation de la piste d'atterrissage 02 a induit - par les modifications des valeurs des normes de vent - un TRIPLEMENT de l'utilisation de la piste d'atterrissage 02, de Waterloo à Sterrebeek, en passant par Lasne, La Hulpe, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Crainhem et Wezembeek-Oppem

Pour l'UBCNA, il est donc scandaleux à l'égard des riverains de Bruxelles et de sa périphérie d'oser affirmer que le nombre de riverains victimes des nuisances ne serait que de 12.159 personnes, alors qu'avec plus de 4.000.000 de plaintes en 5 ans contre la politique de dispersion, on estime raisonnablement à 500.000 personnes le nombre de riverains réellement victimes de l'exploitation anarchique de l'aéroport de Bruxelles-National.

Ni Brussels Airport ni la KUL ne dialoguent avec les riverains, ni ne prennent en ligne de compte dans tous leurs calculs les modifications importantes qui ont été opérées par une forte augmentation des pistes 02 et 20; la KUL se focalisant uniquement sur la piste 25 et les seules communes qui se trouvent au bout de cette piste, en oubliant curieusement Haren d'ailleurs.

Pour l'UBCNA, ce mauvais cadastre de la KUL prouve qu'il est grand temps qu'une autorité neutre et indépendante de contrôle prenne le relais, et veille au respect de toutes les procédures, et que cette autorité soit aussi le contrôleur de Belgocontrol et établisse une cartographie objective du bruit sur base des relevés sonométriques et des routes suivies par les avions.

Peggy CORTOIS
Administratrice déléguée de l'UBCNA asbl

Version française (> [NL])

UBCNA Union Belge Contre les Nuisances des Avions

NON, le nombre de riverains victimes des nuisances de Zaventem ne diminue pas, que du contraire

L'UBCNA a pris connaissance, avec stupéfaction, des affirmations subjectives de Brussels Airport prétendant que le nombre de victimes des nuisances sonores de l'exploitation de Bruxelles-National aurait diminué au cours de l'année 2008.

Cette affirmation n'est pas scientifique, et repose uniquement sur une extrapolation basée sur de simples calculs issus d'une méthodologie qui ne se base pas sur les niveaux de bruit effectivement endurés par les riverains de l'aéroport. Le laboratoire Acoustique de la KUL utilise un modèle mathématique qui se base sur les niveaux de bruit théoriques des avions, et qui n'effectue pas de corrélation avec le réseau de sonomètres de la région de Bruxelles-Capitale. D'ailleurs le cadastre du bruit réalisé par la KUL pour Brussels Airport donne des résultats diamétralement opposés au cadastre du bruit officiellement réalisé par Bruxelles-Environnement pour le compte du Gouvernement bruxellois.

Il est curieux de constater que selon Brussels Airport et la KUL, seuls les riverains de Zaventem, Machelen et Evere seraient fortement survolés, alors qu'il faut constater que :

  • le riverain d'Evere ne se trouve sous aucune route de vol de nuit
  • le riverain d'Haren, situé avant celui d'Evere, est totalement passé aux oubliettes
  • à la vitesse où vont les choses, selon la KUL il n'y aura bientôt plus aucun riverain fortement survolé
  • Zaventem-Village n'est jamais survolée de jour, uniquement la seule nuit du samedi au dimanche avec très peu d'avions
  • tous les riverains situés sous les pistes 02 et 20 sont tout simplement ignorés et n'existent pas alors qu'une modification conséquente de l'utilisation de la piste d'atterrissage 02 a induit - par les modifications des valeurs des normes de vent - un TRIPLEMENT de l'utilisation de la piste d'atterrissage 02, de Waterloo à Sterrebeek, en passant par Lasne, La Hulpe, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Crainhem et Wezembeek-Oppem

Pour l'UBCNA, il est donc scandaleux à l'égard des riverains de Bruxelles et de sa périphérie d'oser affirmer que le nombre de riverains victimes des nuisances ne serait que de 12.159 personnes, alors qu'avec plus de 4.000.000 de plaintes en 5 ans contre la politique de dispersion, on estime raisonnablement à 500.000 personnes le nombre de riverains réellement victimes de l'exploitation anarchique de l'aéroport de Bruxelles-National.

Ni Brussels Airport ni la KUL ne dialoguent avec les riverains, ni ne prennent en ligne de compte dans tous leurs calculs les modifications importantes qui ont été opérées par une forte augmentation des pistes 02 et 20; la KUL se focalisant uniquement sur la piste 25 et les seules communes qui se trouvent au bout de cette piste, en oubliant curieusement Haren d'ailleurs.

Pour l'UBCNA, ce mauvais cadastre de la KUL prouve qu'il est grand temps qu'une autorité neutre et indépendante de contrôle prenne le relais, et veille au respect de toutes les procédures, et que cette autorité soit aussi le contrôleur de Belgocontrol et établisse une cartographie objective du bruit sur base des relevés sonométriques et des routes suivies par les avions.

Peggy CORTOIS
Administratrice déléguée de l'UBCNA asb

Wake Up Kraainem <contact@wakeupkraainem.be>