L’Oostrand stupéfait par le communiqué de Kris Peeters et des 4 bourgmestres du Noordrand !

Communiqué de Presse de Awacss, Wake Up Kraainemn et UBCNA/BUTV
zondag 12 mei 2013

Les associations AWACSS - WAKE-UP KRAAINEM et UBCNA-BUTV réagissent avec consternation au communiqué de presse de Kris Peeters et des quatre bourgmestres du Noordrand (Grimbergen, Meise, Vilvorde et Wemmel) concernant l’exécution des accords gouvernementaux de 2008 et 2010 dans le cadre du dossier des nuisances sonores autour de Zaventem.

Ce n’est pas le Noordrand qui devrait être - encore davantage - soulagé, mais c’est l’Oostrand qui attend avec impatience la mise en œuvre promise des mesures suivantes bien prévues dans les accords :

1) Clarification et application correcte des normes de vent: toujours RIEN !!!!

Jamais la piste d’atterrissage 02 n’a été autant utilisée que pendant les 4 premiers mois de 2013 ! Et à chaque fois que cette piste est utilisée, il n’y a pas un seul avion dans le ciel du Noordrand, c’est le calme plat!

En plus l’utilisation actuelle de la piste 02 est en contradiction totale avec l’arrêt de la Cour d’Appel de Bruxelles de 2007, confirmé en cassation !

La piste 02 est toujours utilisée de manière abusive et illicite, les avions rasent toujours les toits à 250 mètres d’altitude sans aucune raison ! L’utilisation de cette piste est une véritable torture !

2) L’Oostrand attend aussi toujours avec impatience que les départs de la piste 25R direction Huldenberg soient enfin répartis sur plusieurs couloirs au lieu d’être concentrés sur un seul couloir jusqu’à Huldenberg ( 50% de tous les départs de Zaventem !!!)

Au-dessus du Noordrand, les départs de la piste 25R sont bien répartis sur 4 couloirs différents ( Nicky, Helen, Denut et CIV) , alors pourquoi pas au-dessus de l’Oostrand ??? Cette mesure aussi était bien prévue dans les accords, mais reste lettre morte !

Les associations AWACSS - WAKE-UP KRAAINEM et UBCNA-BUTV conseillent vivement à Kris Peeters et aux 4 bourgmestres du Noordrand de vérifier d’abord les chiffres d’utilisation des pistes et les routes auprès du service de médiation, au lieu de donner des mauvaises informations !